Construire en Scandinavie

En Scandinavie et en particulier en Suède, si vous souhaitez construire une « sommarhus » (maison de vacances), une maison ou un projet plus grand, en tant que « byggherre » (maître d’ouvrage), vous êtes responsable devant les autorités communales de tous les documents administratifs, de la bonne conduite et de l’achèvement du chantier que vous ayez ou pas les connaissances techniques appropriées.

Le processus administratif se déroule, sur une période de 90 jours, comme suit:
• « eventuell anmälan »: demande éventuelle de permis. À voir avec le service d’urbanisme de la commune;
• « tekniskt samråd »: réunion technique avec la commune où se décident le « kontrolplan » (plan de contrôle du chantier) et les différents documents techniques à fournir;
• « startbesked »: autorisation de démarrage du chantier;
• « utstakning »: implantation par les services communaux du bâtiment;
• « arbetsplatsbesök »: visite de chantier par la commune;
• « slutbesked »: décision final qui vous permet d’emménager dans votre habitation suite à un dernier contrôle;

Même si un architecte n’est pas obligatoire quelque soit le type de bâtiments envisagés, l’ordre des architectes suédois conseil ceci: « une maison, un aménagement d’intérieur ou un projet de construction est souvent un gros investissement sur le long terme. Quand on investit autant, il est important d’en avoir pour son argent et que le résultat corresponde à vos souhaits. Il vaut mieux bien réfléchir à ses besoins avant d’aller trop loin dans le processus de construction et prévoir un budget pour un architecte, architecte d’intérieur, un architecte de jardin ou un dessinateur professionnel.

Le coût d’un architecte est très réduit dans le coût total d’une construction mais, fait la différence dans le prix total d’une maison (construction, fonctionnement,…). On à l’habitude de dire que la proportion entre les honoraires d’architecte, le coût de construction et les coûts d’utilisation varient dans une proportion équivalente à 1:10:100.

Il est donc important à la fois investir et d’épargner sur les bons postes et d’être particulièrement prudent sur les choix qui vont influencer les coûts de fonctionnements d’un bâtiment. C’est dès les premières étapes de la conception, que l’architecte peut influencer ces coûts. Quand la construction est en court, il devient plus difficile de les influencer.

Mettre le bon niveau d’honoraire est un investissement pour le futur. Le gain ne se situe pas dans le fait de presser les honoraires de 1,0 à 0,8 mais bien à utiliser 1,0 pour que la construction passe de 10 à 8 ou que les coûts de fonctionnements passent de 100 à 80. Laisser passer les honoraires de 1,0 à 1,2, n’est pas une erreur si c’est pour diminuer les coûts de fonctionnement d’un bâtiment. Il s’agit bien sur d’un ordre de proportions qui donne une idée des gains qui peuvent être faits aux travers de l’utilisation d’un architecte ou d’un professionnel du bâtiment.

Il paraît judicieux de ne pas hésiter à investir sur le long terme et d’utiliser ses ressources financières de la bonne manière et d’épargner sur les bons postes.

Je ne saurai trop recommander l’emploi d’un architecte qui pourra toujours vous conseiller sur les économies réalisables sur le long terme et aussi dans vos relations avec les entrepreneurs.

En pratique, vous aurez besoin d’un architecte ou d’un entrepreneur, d’un bureau d’études et d’un « kontrollansvarig » qui répondront pour vous, devant la commune, des documents techniques et administratifs ainsi que de la bonne tenue du chantier et de son achèvement.

Quelque soit la taille du projet d’habitat, il est important d’avoir une « byggfelsförsäkring » (assurance) qui vous protège en cas de faillite d’un entrepreneur, de défauts dans la construction ou dans les matériaux de construction à condition d’employer un entrepreneur agréé par les assurances.

Il est fortement conseillé de prendre contact avec les autorités communales avant d’entreprendre la moindre action.

Produced by Webbyrå Webbfabriken